Comme le Vent d’Automne, mon besoin de poésie s’invite naturellement dans ma peinture. La légèreté songeuse qui nourrit mon âme en profondeur,
jusqu’au cœur de mon cœur, rejaillit alors dans mon style. Cette nécessité est dépourvue de toute forme de frivolité. C’est une poésie qui souhaite caresser, emporter, envouter, parfois en frappant fort, sans aucune forme de violence.
À l’écoute des plus subtiles secrets humains, de la nature et des temps, je suis à la recherche d’une vérité consciente et en mouvement.
Une sorte d’éternité continuelle qui renait tout le temps. Ce cycle pictural est présenté pour la première fois à la Galerie Beauté du Matin Calme de Paris, Galerie qui me représente depuis le 1er octobre 2021.